15 avril 2019 Comment faire bon usage des amandes d’abricots ?

Comment faire bon usage des amandes d’abricots ?

Les recherches sur la santé pour de meilleures conditions de vie et une plus longue espérance de vie sont très poussées aujourd’hui. Le suivi d’un régime alimentaire strict, la prise de compléments alimentaires, des consultations régulières chez le médecin font également partie des gestes à adopter. Mais pourquoi ne pas donner sa chance à l’amande d’abricot pour faire ses preuves ?

Comment a-t-on découvert les amandes d’abricots ?

Comme son nom l’indique, on trouve l’amande d’abricot dans les fruits d’abricot. Il existe cependant deux types d’abricots: doux et sauvages. Ces derniers existent dans la vallée de Hunza dans l’Himalaya (connue comme la vallée des immortels) qui a un peuple sans le cancer, et c’est là que la curiosité a fait son œuvre. Les amandes amères viennent d’une variété sauvage non plantée. L’élément clé de ces amandes d’abricots amères est la vitamine B17, un composant très souvent désigné comme anti-cancer. C’est ce qui fait la différence entre les amandes d’abricots douce et amère.

La magie des amandes d’abricots amères

Tout ce qui est amande d’abricot a un bon effet sur la santé, mais celles qui ont un goût amer sont les plus vertueuses. C’est notamment l’existence de la vitamine B17 dans les amandes d’abricots amères qui fait la différence, en effet, cette vitamine est reconnue pour être un puissant agent anti-cancer. Mais d’autres nutriments tout aussi importants pour la santé et l’équilibre du corps humain sont également présents dans les amandes d’abricots tels que le magnésium, phosphore, potassium, iode, des acides aminés et tant d’autres. Cependant, seules les amandes d’abricots amères certifiées 100 % bio qui viennent de la vallée de Hunza sont celles qui sont les plus commercialisés et les plus recherchés, et c’est notamment pour cette raison que ces produits sont chers.

La question du cyanure d’hydrogène

Oui, la vitamine B17 contient une molécule de cyanure d’hydrogène dans sa formule chimique. Ce dernier peut être extrêmement mortel pour l’humain. Mais, il y a deux conditions pour que les humains puissent en mourir. D’abord, il faut qu’il soit en quantité assez élevée, et ensuite, il nécessite une enzyme spéciale pour dégrader la vitamine et libérer le cyanure d’hydrogène. Si on consomme l’amande d’abricot dans les règles, les quantités de cyanure contenues dans la vitamine ne sont pas mortelles pour l’être humain. Et pour la question d’enzyme, c’est une enzyme spéciale produite par les cellules cancéreuses qui provoquent la libération du cyanure. Il faut donc, être extrêmement vigilant. La consommation de l’amande d’abricot amère se fait dans une optique de prévention du cancer, renforcer ses défenses immunitaires et avoir une meilleure santé. La consommation de cette dernière en phase de cancer empire les symptômes et en arrive même à une multiplication accélérée des cellules cancéreuses. La vigilance est donc plus qu’importante et l’avis d’un médecin doit toujours entrer dans le compte.

Laisser un commentaire